Le top 3 des enseignes de supermarché les mieux éclairées

(Ce post n’est pas sponsorisé…)

Appelons ça le blues de la salade piémontaise. Au retour d’une journée de bureau à gérer un supérieur acariâtre et des collègues scélérats, vous faites un saut à la supérette avant de rentrer chez vous. Là vous vous ruez sur la chose la plus rassurante et riche en mayonnaise, la dite piémontaise par exemple, avant d’attendre en caisse, sous une lumière blafarde, en subissant Calogero dans les haut-parleurs. Et la c’est le doute existentiel : « tout ça pour ça ?  »

C’est sans doute pour atténuer cette déprime du businessman que les chaines de supermarchés innovent de plus en plus pour offrir des ambiances chaleureuses, optimistes – valorisantes oserais-je dire – pour leur client, notamment dans leurs enseignes de proximité. Et dans ces mises en scène savamment orchestrées, la lumière donne souvent le ton.

Après plusieurs mois à franchir le seuil des différentes enseignes de supérettes, j’ai pu établir un palmarès personnel des lieux les mieux éclairés. Je vous le livre afin que vous puissiez y entrer acheter votre piémontaise, toujours, mais surtout pour que vous puissiez en sortir avec un fort sentiment d’accomplissement personnel.

3 Carrefour Market


Carrefour Market, ce n’est pas la panacée. Mais ils méritent la médaille de bronze pour avoir au moins fait l’effort de penser au lighting. On est dans schéma assez classique de sol et plafond sombre (ici gris foncé), pour mieux faire ressortir les produits.

Au-dessus des fruits et légumes, des suspensions équipées d’ampoules dont le spectre lumineux est probablement plus riche en couleurs, pour mieux faire ressortir les couleurs.

Dans le reste des rayons, la lumière est assez homogène, on n’est pas mal à l’aise, grâce aux plafonniers qui diffusent une lumière produite par des led en indirect, par réflexion.

Problème : le blanc de la lumière led est assez froid, et sa réflexion directe sur de l’aluminium n’arrange pas les choses. On est donc dans une lumière un peu crue, qui ne contraste pas tant que ça avec le gris du décor. Peut mieux faire.

2 Monoprix

 

Dans les nouveaux Monop’ on joue aussi la carte du contraste éléments de structure/produits. Mais en poussant l’idée très loin, avec plafond, sol et mur noirs, et lumière braquée sur les produits par des spots, on en vient presque à un éclairage de luxe, dans une sorte d’épicerie-bijouterie.  Si j’ai bien observé, le système d’éclairage combine :

1 ) des spots qui ont un faisceaux assez restreint sur les linéaires, légèrement atténués par un diffuseur : toute la lumière est dirigée efficacement sur ce qu’elle doit éclairer, avec des ombres portées assez franches, mais pas trop agressives.

2) des suspensions elles-mêmes équipées de spot à diffuseurs, mais à faisceaux très larges : il n’y a pas de lumière perdue vers le plafond, tout est dirigé vers le bas, et les ombres portées sont limitée par le faisceau large et diffus

Résultat : on vit une expérience d’achat assez chic, dans ce qui pourrait presque être une galerie d’art, voire un musée. Ce qui est peut-être justement un peu too much, c’est-à-dire froid et distant, lorsque l’on vient juste acheter ses chocapics. Mais c’est bien quand même !

1 Franprix (Mandarine)


Ah les Franprix Mandarine ! Quelle réussite ! Ce sont évidement les premiers du palmarès. Depuis la rue, le magasin laisse déjà apercevoir son intérieur de boîte à bijoux. La qualité de lumière (température et indice de rendu des couleurs), est particulièrement bien choisie au-dessus des fruits et légumes, qui resplendissent dans cet écrin doré.

Car ici, le parti pris n’est pas d’opposer les produits au bâti, mais de marier l’ensemble dans une lumière chaleureuse, avec des murs et des éléments de mobilier orange (mandarine donc), des plafonds et des sols clairs, parfois garnis de tasseaux de bois, ou de parquet.

Le secret de ce lighting pointu ? Rien d’autre qu’une armée de spots avec des diffuseurs visiblement performants, qui produisent une lumière brillante et douce à la fois, et des orientations multiples qui corrigent les problèmes d’ombres portées. Dans les frigos, c’est lumière à tous les étages. On est littéralement immergé dans la lumière, un régal.

De plus, on y entend du Sufjan Stevens et du Babx. Autant dire que s’il faut acheter une piémontaise sans remettre en question son bac+8, c’est ici qu’il faut aller !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *